Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Théâtre et Spectacles JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE - Prévert et ses amis photographes
JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE

JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE - Prévert et ses amis photographes

( 15 Votes )
Index de l'article
JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE
L’enfance et l’adolescence
L’époque de la rue du Château
Le cinéma
Les Textes et chansons
Prévert et ses amis photographes
Tableaux et collages
Principaux ouvrages de Jacques Prévert
Les commissaires de l’exposition
Toutes les pages

Jacques Prévert photographié par Pierre JametPrévert et ses amis photographes

Tout au long de sa vie, Prévert se lie d’amitié avec de nombreux photographes installés à Paris : Brassaï (qui a signé la photo de la couverture originale de Paroles), Eli Lotar, Dora Maar ou Man Ray dans les années 1920, puis, après la guerre, Édouard Boubat, Peter Cornelius, Robert Doisneau, Izis ou Willy Ronis.

Avec certains de ces artistes, Prévert arpente Paris. De nombreux clichés témoignent de ces balades entre amis, sources d’oeuvres à quatre mains où se dévoile un amour partagé de la capitale. Entre l’écriture et la photographie, Prévert et ses amis photographes multiplient les jeux de correspondance.
Jacques Prévert photographié par Robert Doisneau
Le plus remarquable de ces ouvrages reste certainement Grand Bal du printemps, qui signe une collaboration exceptionnelle avec Izis. Avec tendresse et poésie, les deux artistes immortalisent le Paris des années 1950. Un visage triste, un couple heureux, une fenêtre ouverte, un chien perdu, une affiche collée sur un arbre, suscitent chez l’un un texte, chez l’autre une photo. Une complicité qu’ils renouvelleront avec bonheur avec Charme de Londres, en 1952.

En 1954, Prévert travaille avec le photographe André Villers, de trente ans son cadet, à un ouvrage étonnant qui mêle les photos de Villers et les découpages de Picasso. Les textes sont de Prévert, tout comme le titre : le livre s’intitule Diurnes « parce qu’il y en a marre des nocturnes ».

 

 

 

 



 

Recherche Google

Publicité