Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Théâtre et Spectacles JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE

JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE

( 15 Votes )
Index de l'article
JACQUES PREVERT, PARIS LA BELLE
L’enfance et l’adolescence
L’époque de la rue du Château
Le cinéma
Les Textes et chansons
Prévert et ses amis photographes
Tableaux et collages
Principaux ouvrages de Jacques Prévert
Les commissaires de l’exposition
Toutes les pages
affiche expo prevertEXPOSITION GRATUITE DU 24 OCTOBRE 08 AU 28 FÉVRIER 09

Tous les jours sauf dimanches et jours fériés 10h à 19h

Amoureux de Paris, Jacques Prévert n’a cessé de célébrer à sa manière son attachement à la capitale. Curieux de tous les arts, il a conté sa ville avec le même talent en littérature, au théâtre, au cinéma, en poésie, en chanson, en dessin et en photographie

Cet éclectisme assumé, doublé d’un refus absolu de tout conformisme, fait de lui l’électron libre génial de son siècle.

L’exposition Jacques Prévert, Paris la belle, présentée du 23 octobre 2008 au 28 février 2009 à l’Hôtel de Ville salle Saint-Jean, fait état du lien étroit entre Prévert et Paris, depuis sa petite enfance dans le quartier du jardin du Luxembourg jusqu’à son statut d’icône de Saint-Germain-des-Prés.

Fondamentalement populaire et singulière, l’oeuvre de Jacques Prévert est à redécouvrir dans son intégralité. De sa jeunesse contestataire à son amitié avec Joan Miró, Alexander Calder ou Pablo Picasso, de son métier de scénariste à la complicité qu’il tisse avec de nombreux photographes, cette exposition, bâtie sur les archives personnelles du poète, révèle un homme dont l’esprit, plus de trente ans après sa disparition, reste d’une fraîcheur et d’une actualité sans conteste.

HÔTEL DE VILLE I SALLE SAINT-JEAN
5, rue Lobau 75004 Paris 4eme

Chronologie
- 1900 : naissance de Jacques Prévert le 4 février à Neuilly-sur-Seine.
- 1915 : Prévert quitte l’école et exerce divers petits métiers.
- 1924 : installation à Montparnasse dans la maison louée par Marcel Duhamel, 54, rue du Château. L’adresse devient le rendez-vous des surréalistes.
- 1930 : parution dans des revues des premiers textes de Prévert et rupture avec le mouvement surréaliste.
- 1932 : Prévert rejoint le groupe Octobre, troupe théâtrale d’agit-prop avec divers amis, dont Raymond Bussières, Jean-Louis Barrault et Maurice Baquet.
- 1935 : débuts au cinéma comme scénariste et dialoguiste du film de Jean Renoir, Le Crime de M. Lange.
- 1937 : Drôle de drame de Marcel Carné.
- 1938 : Le Quai des brumes de Marcel Carné.
- 1939 : Le jour se lève de Marcel Carné.
- 1941 : Les Visiteurs du soir de Marcel Carné.
- 1944 : Les Enfants du paradis de Marcel Carné.
- 1945 : dernier film du duo Prévert-Carné, Les Portes de la nuit.
- 1946 : publication de Paroles.
- 1946 : Les Feuilles mortes (texte mis en musique par Joseph Kosma).
- 1950 : La Bergère et le Ramoneur, dessin animé coécrit avec Paul Grimault. Celui-ci reprendra ce travail en 1979 pour Le Roi et l’Oiseau.
- 1951 : publication de l’ouvrage Grand Bal du printemps en collaboration avec Izis.
- 1957 : exposition de soixante collages de Prévert à la galerie Maeght à Paris.
- 1966 : publication de Fatras accompagné de collages de l’auteur.
- 1972 : publication de son dernier recueil, Choses et autres.
- 1977 : Jacques Prévert s’éteint le 11 avril.

 



 

Recherche Google

Publicité