Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

SONG KANG-HO

Index de l'article
SONG KANG-HO
Sa filmographie
Toutes les pages
SONG KANG-HOActeur Sud-coréen

Né le 17 janvier 1967 à Gimhae dans la Gyeongsang du Sud. Il est l'un des acteurs incontournables de la nouvelle vague du cinéma sud-coréen. Il possède son diplôme à Kimhae High College et, sans suivre de formation d'acteur, rejoint une troupe de théâtre social et le domaine de l'improvisation. L'expérience dans sa carrière de théâtre lui permet d'enrichir ses qualités bien que sa première scène date de 1991 avec la pièce "Dongseung".  En 1995, il épouse Hwang Jang-sook qui lui donne deux enfants Song Jun-pyong (né en 1997) et Song Ju-yeon. Il refuse d'abord toutes les propositions des producteurs et réalisateurs, puis finit par accepter un petit rôle dans "Le Jour où le cochon est tombé dans le puits" de Hong Sang-soo, en 1996. L'année suivante, après avoir joué l'un des sans-abris dans le film documentaire "Bad Movie" de Jang Sun-woo, il a acquis une notoriété culte pour sa performance dans le film "No. 3" où il incarne le rôle de Jo-pil, un gangster qui forme un groupe de jeunes recrues. Il remporte son premier prix du meilleur acteur dans un second rôle aux "Blue Dragon Film Awards" en 1997.
 SONG KANG-HOPar la suite, il a joué dans plusieurs seconds rôles avant sa percée pour le thriller "Shiri" de Kang Je-gyu dans le rôle du partenaire de l'agent secret de Han Suk-kyu, Lee Jang-gil. En 2000, il continue sa percée avec son premier rôle principal dans le film "Foul King", pour lequel il a fait la plupart de ses cascades. Mais c'est son rôle primé de nombreuses fois d'un sergent nord-coréen Oh Kyung-pil dans le film "Joint Security Area" qui le placera parmi les principaux acteurs de la Corée du Sud. Ensuite, il joue dans le film "Sympathy for Mr. Vengeance" de Park Chan-wook où il joue le père qui poursuit les ravisseurs de sa fille.
SONG KANG-HO
Deux ans plus tard, il joue dans le film "YMCA Baseball Team" sur la première équipe de baseball de Corée qui s'est formé au début du XXe siècle. L'année suivante, il a incarné le rôle d'un détective incompétent dans le film, "Memories of Murder" où il a été une nouvelle fois été acclamé par la critique.

En 2006, il est remis à l'honneur dans le film de science-fiction "The Host" de Bong Joon-ho. Le film a contribué à accroître la sensibilisation internationale sur son talent et il a en effet été reconnu parmi les célébrités les plus connues d'Asie à la suite de sa nomination du meilleur acteur aux Asian Film Awards tenue à Hong Kong en mars 2007.

Il retrouve pour la quatrième fois avec le réalisateur Kim Jee-woon dans le film d'aventure "Le Bon, la Brute et le Cinglé" en prenant le rôle de Yun Tae-goo, le cinglé en 2008. Le film a été inspiré du film italien "Le Bon, la Brute et le Truand" de Sergio Leone.

En 2013, il incarne le rôle de Namgoong Minsu dans le film d'action et de science-fiction, "Snowpiercer, le Transperceneige", adapté du roman graphique français "Le Transperceneige" de Jacques Lob. Il joue aux côtés de Chris Evans, Tilda Swinton et Jamie Bell. Ensuite, il tient le rôle de Nae-gyeong, fils d'une famille noble déchu qui est capable de discerner la personnalité, l'état mental et les habitudes d'une personne en regardant son visage qui le fera impliquer dans une lutte de pouvoir entre le prince Sejo et le général Kim Jongseo dans le film "The Face Reader".
SONG KANG-HO
Il interprète aussi le rôle de Song Woo-suk dans le film dramatique "The Attorney", inspiré de l'affaire Burim dans laquelle, vingt-deux étudiants, enseignants et les employés de bureau qui appartenait à un club de lecture ont été arrêtés sans mandat sur de fausses accusations qu'ils étaient des sympathisants de la Corée du Nord pendant le régime autoritaire de Chun Doo-hwan en 1981.

En 2019, il incarne Ki-taek, père d'une famille d'escroc dans "Parasite", film qui sera récompensé d'une palme d'or au festival de Cannes. Il reçoit de l'Excellence Award au Festival international du film de Locarno 20197. En 2021, il est membre du jury au Festival de Cannes sous la présidence de Spike Lee.
 Song Kang-ho
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 HA-Kyun, Song Kang-Ho
 
 
 
 
 SONG KANG-HO
 
 
 
 
 
 
 

Song Kang-ho, Bong Joon-Ho










Photos: Thierry Vaslot (A.C.R. / Cine-zoom)



 

Recherche Google

Publicité