Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

MYLENE FARMER

Index de l'article
MYLENE FARMER
Sa discograohie et sa filmographie
Toutes les pages
Mylène FarmerAuteure-compositrice-interprète, productrice et actrice française,

Née le 12 septembre 1961 à Pierrefonds, au Québec, Mylène Farmer, de son vrai nom Mylène Gautier,  est la fille de Max Gautier, ingénieur des ponts et chaussées et de Marguerite (issue des familles Chaussy et Martin) secrétaire administrative avant de devenir mère au foyer. Elle a une sœur Brigitte et un frère  Jean-Loup. Elle passe ses huit premières années au Québec, dont elle gardera le souvenir des paysages enneigés. En 1969, elle revient en France avec ses parents et emménage à Chaville en banlieue parisienne, où naît son frère Michel. Adolescente à l'allure "garçon manqué", elle passe ses vacances dans la Bretagne natale de sa mère, et se rend fréquemment au chevet d’enfants malades hospitalisés, notamment auprès de jeunes patients tétraplégiques de l’Hôpital de Garches – une activité qu’elle poursuit encore aujourd’hui.
Elle rêve de devenir monitrice d’équitation afin de créer un centre hippique pour handicapés, elle passe les examens pour entrer au Cadre noir de Saumur, mais fait une grave chute qui l'empêche de poursuivre sa formation. A peine rentrée en terminal, elle quitte le lycée et déménage à Paris. Elle suit alors une formation théâtrale au cours Florent afin de devenir comédienne, et enchaîne plusieurs petits boulots, notamment dans le mannequinat pour des catalogues ou des publicités2.

Elle se lie d'amitié avec Jérôme Dahan, un assistant régisseur et compositeur qui a créé avec le producteur et compositeur Laurent Boutonnat une maison d’édition. Les deux hommes écrivent "Maman a tort", une chanson s'inspirant notamment du film "Frances" (basé sur l'histoire de l'actrice américaine des années 1930 Frances Farmer dont l'un des internements psychiatriques a été organisé par sa propre mère, et à laquelle la chanteuse va rendre hommage en empruntant son nom de scène). Souhaitant trouver une interprète à la chanson, ils organisent un casting pour lequel une dizaine de jeunes filles se présentent. Parmi elles Mylène Gautier. Après avoir essuyé de multiples refus de maisons de disques durant une année, le trio signe chez RCA et, avec l’aide de son jeune manager Bertrand Le Page, la chanson devient petit à petit l'un des succès de l’été 1984 avec plus de 100 000 exemplaires vendus.

Après un second 45 tours début 1985, "On est tous des imbéciles", qui ne remporte pas le succès escompté, RCA ne renouvelle pas le contrat qui la lie à la chanteuse. Elle signe alors chez Polydor qui publie fin 1985 son troisième single, "Plus grandir", dont le succès, bien que supérieur à celui du titre précédent, reste cependant limité.

Son premier album, "Cendres de lune", paraît en 1986, porté par le titre "Libertine". C'est à cette occasion qu'elle adopte les cheveux roux, une couleur qui va la distinguer des autres chanteuses. Libertine, appuyé par un clip inspiré du film Barry Lyndon dans lequel elle apparaît nue, fait scandale et contribue à l'éclosion de sa popularité elle entre alors pour la première fois dans le Top 50, "Libertine" y restera classé six mois.

Début 1987, paraît le 45 tours "Tristana", qui connaît également un grand succès et est inclus dans la réédition de son premier album. A partir de là, elle écrit elle-même les textes de toutes ses chansons et devient une figure incontournable du paysage musical français. Chacun de ses clips réussit à créer l'évènement, celui de "Tristana" sera d'ailleurs nommé aux Victoires de la musique.

À la fin de cette même année, paraît le titre "Sans contrefaçon", qui atteint la deuxième place du Top 50 et annonce l'album "Ainsi soit je...". Sorti au printemps 1988, cet album rencontre un succès considérable no 1 des ventes, il devient le premier disque de diamant remis à une chanteuse34 et s'écoule à 1 800 000 exemplaires grâce aux extraits "Sans contrefaçon", "Ainsi soit je...", "Sans logique", et surtout "Pourvu qu’elles soient douces", qui devient son premier single no 1 (il s'en écoule près de 100 000 exemplaires par semaine) et se fait remarquer par son clip de 18 minutes. Elle est récompensée d’une Victoire de la musique en tant qu’"Artiste de l’année", et le Livre Guinness des records lui accorde une pleine page afin de souligner ces résultats exceptionnels. C'est également cet album qui permet à la chanteuse de connaître un certain succès hors de France, comme en Allemagne, au Benelux ou encore en Russie.

En mai 1989, elle entame sa première tournée, "Tour 89", durant laquelle elle présente un "show à l’américaine" chorégraphié dans un décor rappelant un cimetière, inspiré du monument de Stonehenge37. Après une semaine au Palais des sports et une trentaine de dates en province, elle dévoile un titre inédit, "À quoi je sers...", et termine sa tournée par deux soirs à guichets fermés à Bercy ; celle-ci sera immortalisée sur l’album "En concert", dont la vidéo obtiendra le prix de la Meilleure vidéo musicale européenne en 1990.

Début 1991, la chanson "Désenchantée" amorce le retour de la chanteuse après un an d'absence ce titre devient alors son plus grand tube en France (chanson la plus diffusée en 1991, plus de 1 300 000 exemplaires vendus) mais aussi à. L'album, intitulé "L'Autre…", connaît également un énorme succès classé no 1 en France durant 20 semaines, il demeure la meilleure vente d’albums de la chanteuse avec plus de deux millions d’exemplaires écoulés. Les singles suivants, "Regrets" (en duo avec Jean-Louis Murat), "Je t'aime mélancolie" et "Beyond My Control", atteignent également les sommets du Top 50, et elle obtient le titre de Meilleure artiste française aux World Music Awards.

En novembre 1991, qu'un drame se produit au sein des locaux de sa maison de disques lorsque Laurent Berger, un fan obsédé par la chanteuse, tue d’un coup de fusil le réceptionniste de Polydor, Jean-François Pigaglio, car celui-ci refusait de lui donner l'adresse de son idole. Le forcené monte dans les étages, s'apprête à faire feu de nouveau, mais son arme s'enraye. Elle prend alors beaucoup de distance vis-à-vis de son personnage public, en se faisant de plus en plus discrète dans les médias.

À la fin 1992, paraît le titre "Que mon cœur lâche", dont le clip est réalisé par Luc Besson, annonçant la compilation de remixes "Dance Remixes" qui se verra récompensée d'un double disque d'or. La même année, elle participe à l'album "Urgence" 27 artistes pour la recherche contre le sida" avec la chanson "Dernier sourire", qu'elle réenregistre pour l'occasion. Ce titre apparaissait dans sa version originale en face B du single "Sans logique" en 1989.


En 1994, Laurent Boutonnat réalise son second long métrage, "Giorgino", dans lequel elle partage l’affiche avec Jeff Dahlgren. Le film, souvent jugé comme un « long clip » par la critique, est un échec commercial. Après en avoir racheté les droits afin d’éviter toute diffusion télévisée et exploitation commerciale, le réalisateur finira par accepter, treize ans après sa sortie, une édition en DVD.

En 1994, elle produit et compose les musiques de l’album "Shade Underbelly"de Headmess, un projet de Henry Biggs son professeur d’anglais aux États-Unis mêlant rythmes hip-hop et symphoniques. L'album ne verra jamais le jour mais elle reprendra la musique d’un des titres, '"Madeleine", pour sa chanson "Et si vieillir m’était conté" sur l’album "Innamoramento".

Après une pause médiatique propice à un exil californien, elle revient en 1995 avec "Anamorphosée", un album enregistré à Los Angeles et paré de sonorités plus rock et électriques inspiré notamment par la vague grunge du début des années 1990, pour lequel la chanteuse adopte une image plus lumineuse et féminine. Le changement de style est risqué, mais des titres comme "XXL", "L'Instant X", "California", "Comme j'ai mal" et "Rêver" font de cet album un succès qui dépasse le million de ventes. Salué par la critique, "Anamorphosée" constitue dans sa carrière, selon la formule du Monde, une parenthèse stylistique. Il reçoit la Victoire de la Musique de l'album français le plus exporté de l'année 1996.

La même année, elle fait sa seconde tournée, le "Tour 1996", un show à l’américaine avec chorégraphies, écrans géants et effets pyrotechniques. Le CD résultant de cette tournée, "Live à Bercy", détient depuis sa parution en 1997 le record de vente pour un album Live français.

Sorti en 1999, l’album "Innamoramento" marque un retour aux ambiances musicales de ses premiers albums, dans un style plus sobre et romantique. Pour la première fois, en plus d'avoir écrit tous les textes comme à son habitude, elle compose elle-même près de la moitié des musiques. Certifié disque de diamant pour avoir dépassé le million de ventes, l’album remporte plusieurs NRJ Music Awards et M6 Awards, et la plupart des singles extraits "L'Âme-Stram-Gram", "Je te rends ton amour", "Souviens-toi du jour…", "Optimistique-moi", "Innamoramento" sont également certifiés Disques d’Argent.

Elle repart avec cet album dans la tournée "Mylenium Tour", qui connaît un large succès et les dates se rajoutent jusqu’à être quasiment doublées pour chaque ville, dont trois dates en Russie dans des salles de 30 000 places. Cette série de concerts, dont la scène est dominée par une statue d'Isis mesurant plus de neuf mètres de haut, consacre la popularité scénique de la chanteuse auprès du public français mais aussi international. Il est élu Meilleur concert du siècle en Russie.

En 2000, avec Laurent Boutonnat, elle décide de produire la chanteuse Alizée en lui composant son premier album, '"Gourmandises". C’est sur ce disque que se trouve le titre "Moi... Lolita", qui permet à la jeune Corse de devenir très populaire dans le monde entier. Après plusieurs succès "L'Alizé", "Parler tout bas", "Gourmandises", "J'en ai marre !", "J’ai pas vingt ans !", "À contre-courant", ses mentors travaillent sur la conception de son premier spectacle en 2003, juste après la sortie de son second album "Mes Courants Électriques...". En deux albums, Alizée a vendu plus de 6 millions de disques. Elle poursuit désormais sa carrière sans ses anciens producteurs.

Maverick, la maison de production de Madonna, lui demande de participer à la bande originale du film "Les Razmoket à Paris" sur laquelle figurent, entre autres, Cyndi Lauper et Sinéad O'Connor elle écrira alors pour l'occasion le titre "L'histoire d'une fée, c'est…".

En novembre 2001 sort sa première anthologie, "Les Mots", regroupant l’ensemble des singles de sa carrière et trois inédits "Les Mots" (en duo avec Seal), "C'est une belle journée", qui seront tous deux Disques d’or, et "Pardonne-moi". Meilleure vente de l’année 2001 et 2002, "Les Mots" demeure la compilation la plus vendue pour un artiste français, avec près de deux millions d'exemplaires écoulés.

C'est lors du tournage du clip "C'est une belle journée", composé d’illustrations réalisées par elle-même, qu'elle rencontre en 2002 le réalisateur et producteur Benoît Di Sabatino, devenu son compagnon depuis. En 2003, paraît son premier ouvrage, "Lisa-Loup et le Conteur", un conte philosophique qu'elle illustre elle-même.

Après avoir reçu la Victoire de la musique de l'Artiste féminine des vingt dernières années, elle rompt en février 2005 son silence médiatique avec le single "Fuck Them All", prélude à la sortie de "Avant que l’ombre...", un album plus acoustique que les précédents. Malgré la crise du disque et une promotion réduite, l’album se vend à plus de 800 000 exemplaires et confirme le succès de la chanteuse à l’étranger, tout particulièrement dans les pays de l’Est et en Russie, où "L’Amour n’est rien..." est le plus gros succès de l’année 2006.
 
Une série de treize concerts est donnée à Bercy en janvier 2006, réunissant 170 000 spectateurs. L’imposante infrastructure du spectacle étant intransportable (un rideau d'eau, une réplique des portes du baptistère Saint-Jean, un caisson de verre, deux scènes – dont une centrale en forme de croix de Malte – reliées par une passerelle amovible...), celui-ci n'a pu être présenté en province. Une vidéo en est tirée, devenant en quelques mois le DVD musical le plus vendu de France. En septembre 2006, elle enregistre "Slipping Away (Crier la vie)" en duo avec Moby, qui reçoit un disque d’or et devient son 4e single no 1. Peu après, elle prête sa voix au film d’animation de Luc Besson, "Arthur et les Minimoys", dans lequel elle incarne Princesse Sélénia ; elle assurera également le doublage pour les deux volets suivants, "Arthur et la Vengeance de Maltazard" en 2009 et "Arthur et la Guerre des deux mondes" en 2010. En janvier 2007, elle interprète Devant soi, chanson du générique de fin du film "Jacquou le Croquant", réalisé par Laurent Boutonnat.

Le single "Dégénération" paraît le 19 juin 2008, annonçant l’album "Point de suture" aux sonorités electro. En seulement trois jours, ce titre devient la plus grosse vente de téléchargements hebdomadaires en France. Fin août, lors de sa sortie dans le commerce, "Dégénération" enregistre également le meilleur score hebdomadaire de l’année et se classe no 1 des ventes, tout comme les quatre singles suivants, "Appelle mon numéro", "Si j'avais au moins…", "C'est dans l'air" et "Sextonik", permettant ainsi à la chanteuse d'être l'artiste ayant classé le plus de titres à la 1re place du Top 50. Dès sa parution, l'album "Point de suture" connaît un large succès en France, où il est certifié triple disque de platine, mais aussi en Belgique  et en Suisse. En 2008, elle signe les paroles du générique du dessin animé "Creepie", interprété par sa propre nièce, Lisa. Le titre atteindra la 6e place du Top Singles.

Pour la première fois de sa carrière, elle donne deux concerts au Stade de France, les 11 et 12 septembre 2009, devenant ainsi la première chanteuse française à se produire dans un tel lieu. La mise en vente des places provoque une telle affluence qu'elle occasionne un bug sur tous les sites de réservations. Le spectacle initialement prévu pour une seule date affichant complet en moins de 2 h, la date du 11 septembre est ajoutée et affiche à son tour complet en 1 h 15. Entourée de deux écorchés de 20 mètres et de 700 m2 d'écrans géants, la chanteuse fera construire la plus grande scène couverte jamais réalisée en Europe.

Une tournée est également présentée dans différents stades et Zéniths de province au printemps 2009, ainsi qu'en Russie. Un an avant le début de la tournée, c'est un nouveau record en France plus de 100 000 places sont vendues en une seule journée. Au total, cette série de concerts rassemblera plus de 630 000 spectateurs. L'album live issu de cette tournée, "No 5 on Tour", devient rapidement double disque de platine, et le DVD "Stade de France" est quant à lui certifié DVD de diamant en une semaine.

Le 29 septembre 2010, est diffusé en radio "Oui mais... non", 1er extrait de l'album "Bleu noir". Si le texte est toujours signé par la chanteuse, le single est produit et composé par RedOne, célèbre pour ses collaborations avec Lady Gaga. Dès sa sortie, "Oui mais... non" se classe directement no 1, tout comme les deux singles suivants, "Bleu noir" et "Lonely Lisa".

L'album Bleu noir comporte 12 titres écrits et produits par elle même, RedOne, Moby et Archive, marquant ainsi un changement important en effet, c'est la première fois que la chanteuse ne collabore pas avec Laurent Boutonnat sur un de ses albums. Dès sa parution, le disque devient la plus grosse vente de téléchargements jamais enregistrée en France mais également le meilleur démarrage de l'année 2010 en supports physiques. Il est certifié disque de diamant en seulement 3 mois. En juillet 2011, elle clôture le défilé de mode de Jean-Paul Gaultier, dans une robe noire de mariée, inspirée du film "Black Swan".

Une nouvelle compilation, "2001-2011"  dont l'aquarelle illustrant la pochette est signée par elle-même, sort le 5 décembre 2011, incluant deux inédits dont "Du temps", composé par Laurent Boutonnat. En moins d'un mois, 2001-2011 devient le Best of le plus vendu de l'année et reçoit un double disque de platine.

Le 28 janvier 2012, Jean-Paul Gaultier lui remet un NRJ Music Award de diamant, un prix spécialement créé pour elle, afin de récompenser l'ensemble de sa carrière. Dès lors, la chanteuse demandera à ne plus être nommée, préférant laisser la place à la nouvelle génération.

Le 3 décembre 2012, paraît "Monkey Me", un album qui marque un retour aux sources. Avec près de 150 000 ventes en France en une seule semaine, l'opus connaît le meilleur démarrage de l'année 2012 et elle bat ses propres records puisque l'album est certifié disque de diamant en moins d'un mois. Le 1er single, "À l'ombre", se classe lui aussi no 1 des ventes.

Une tournée, "Timeless 2013", est programmée pour l'automne 2013, traversant la France (dont 10 dates à Bercy), la Belgique, la Suisse, la Russie et la Biélorussie. Ce retour marque un nouveau record puisque, avec près de 200 000 billets vendus en une journée, la plupart des salles sont complètes, obligeant ainsi la production à rajouter, à deux reprises, plusieurs dates supplémentaires. Entourée notamment de danseurs robots, la chanteuse présente un spectacle futuriste toujours impressionnant, dans lequel elle souhaite humaniser la technologie.

Après avoir rassemblé près de 600 000 spectateurs, le concert "Timeless 2013" est diffusé dans plus de 200 salles de cinéma le 27 mars 2014 pour une séance unique qui réunit plus de 100 000 spectateurs Un mois plus tard, le film est projeté au Canada, en Lettonie et en Russie dans plus de 130 cinémas. Le DVD du spectacle, no 1 des ventes durant 21 semaines, est certifié triple DVD de diamant9.

L'album "Interstellaires", sorti le 6 novembre 2015, est annoncé par le titre "Stolen Car", interprété en duo avec Sting et produit par The Avener. Dès sa parution le 28 août, le single se classe no 1 des ventes. Triple disque de platine en France, "Interstellaires" bénéficie également d'une sortie internationale, se classant dans le Top 10 de 16 pays, et lui permet de faire une apparition télévisée remarquée aux États-Unis (dans l'émission de Jimmy Fallon), où le titre "Stolen Car" atteint la première place du Billboard Dance Club. Le second extrait, "City of Love", bénéficie d'un clip inspiré de certaines œuvres d'Alfred Hitchcock et de Tim Burton, réalisé par Pascal Laugier. Le 15 mars 2017, elle change de maison de disques pour Sony, quittant ainsi Universal et Polydor après plus de trente ans de collaboration.

En mars 2018, elle fait son retour au cinéma à l'affiche du film "Ghostland", réalisé par Pascal Laugier, aux côtés de Crystal Reed et Anastasia Phillips. Acclamé par la critique et le public, le film remporte trois prix au Festival international du film fantastique de Gérardmer et bénéficie d'une sortie internationale en étant distribué dans une quarantaine de pays. Il est le film français le plus vu dans le monde au mois de juillet 2018.

Peu avant, le 19 janvier 2018, paraît par surprise le titre "Rolling Stone", réalisé par Feder, qui se classe directement à la première place des ventes, tout comme "N'oublie Pas", un duo avec la chanteuse LP composé et co-écrit par cette dernière, dont le clip tourné en Islande est réalisé par Laurent Boutonnat. Ces singles annoncent un nouvel album sorti le 28 septembre 2018 "Désobéissance"  est encensé par les critiques, qui soulignent son côté audacieux et le qualifient de meilleur album de la chanteuse depuis 15 ans . Certifié disque d'or en trois jours et disque de platine en une semaine, il enregistre alors le meilleur démarrage réalisé par un artiste depuis deux ans.

En 2018, elle se lance à nouveau dans la production d'une jeune chanteuse, Julia, découverte dans l'émission de télé-crochet The Voice Kids sur TF1. Son premier single, "S.E.X.T.O", écrit par Mylène Farmer et composé par Laurent Boutonnat, sort le 12 septembre 2018; elle écrit également les autres titres de la jeune chanteuse "#MeSuisTrompée",  "Passe... comme tu sais" et "Et toi mon amour".

Elle fait son retour sur scène en juin 2019 dans la plus grande salle d'Europe, à Paris La Défense Arena, pour une série de neuf concerts intransportables, réunissant plus de 235 000 spectateurs. Défini par la critique comme "le plus grand show jamais monté en Europe", le spectacle bénéficie d'une diffusion au cinéma le 7 novembre dans 18 pays, réunissant 155 000 spectateurs en une seule soirée. Le DVD "Live 2019" est quant à lui certifié double diamant en trois semaines. Le 25 septembre 2020 sort sur Amazon Prime Video "L'Ultime Création", une trilogie documentaire sur les coulisses des concerts de 2019. Un titre inédit, "L'Âme dans l'eau", sort quelques jours auparavant, et devient sa 21e chanson classée no 1 des ventes.

Le 4 décembre, paraît "Histoires de...", un Best of regroupant 52 titres. Certifié disque d'or en dix jours, il reçoit un disque de platine deux mois plus tard.

Le 21 mars 2020, en pleine épidémie de Covid-19, elle diffuse via les réseaux sociaux de la société de Pascal Nègre assurant son management, Hashtag NP, un dessin de soutien aux soignants reprenant les paroles de son tube "Maman à tort": "1. virus à tort 2. c'est beau l'amour 3. l'infirmière pleure 4. je l'aime ". Le 22 juin 2021, elle annonce qu'une tournée des stades est prévue à partir du 3 juin 2023 à travers la France, la Suisse, la Belgique et la Russie, incluant notamment deux soirs au Stade de France les 30 juin et 1er juillet 2023. Les billets seront mis en vente à partir du 1er octobre 2021.

Elle décline systématiquement les reconnaissances pourtant prestigieuses comme la Légion d’honneur, sa statue au musée Grévin, son nom dans le dictionnaire, etc.

En 2021, elle est choisie pour être membre du jury du Festival de Cannes présidé par Spike Lee.











 

Recherche Google

Publicité