Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Théâtre et Spectacles LE JOUR SE LEVE, LEOPOLD !

LE JOUR SE LEVE, LEOPOLD !

( 11 Votes )

leopoldCréation au Théâtre du Gymnase : MARSEILLE

LA TOURNEE Prochainement :
Bruxelles au Théâtre Varia du 17 au 21 février

Pièce écrite par Serge Valletti [Edition de l’Atalante]
Mise en scène par Michel Didym
Interprété par Olivier Achard...

LE JOUR SE LEVE LEOPOLDComédie du bord de mer
Coproduction Théâtre du Gymnase – Marseille
Compagnie Boomerang – Michel Didym


Avec aussi : Olivier Achard (Léopold), Quentin Baillot (Bastien), Alexandra Castellon (Suzy), Jean-Claude Durand (Lemarhi), Guillaume Durieux (Le Mailleur), Alain Fromager (Mérédick), Mathias Lévy (musique), Catherine Matisse (Nelly), Christophe Odent (l’ingénieur), Jean-Paul Wenzel (Calberson)

Musique Philippe Miller et Mathias Lévy

Scénographie Laurent Peduzzi

Costumes Christine Brottes

Maquillage Sophie Niesseron

Lumières Olivier Irthum

Son Pascal Flamme

Titre originel :

"Quand le jour s’est levé, je me suis endormi".

L’histoire : Serge Valletti nous raconte une folle nuit où il ne se passe presque rien et tant de choses, une nuit de noces blanche, et au petit matin une mort à l'emporte pièce. Neuf figures vont au cours de cette nuit aller et venir, se croiser, se perdre, se retrouver, et à la fin de l'œuvre elles ne seront plus que huit. Et tout cela n'aura été en fin de compte qu'un passe temps, aussi bête que la vie, où se mélangent le bizarre et la tendresse, l'espoir et la déglingue.

 

Valletti nous entraîne dans une déambulation nocturne où, il faut bien l'avouer, les personnages ont plus de propension à s'affaler qu'à avancer. Mais, même dans l'affalement, ils nous entraînent dans un tourbillon de mots. Valletti aime les mots. C'est son divertissement. Sa langue fait des tours et des détours, elle dévie, dérape, sort de la route. Elle nous donne le tournis et le vertige.

Dans cette fable du bord de mer, l'homme n'est peut être qu'une épave échouée sur le sable. Sa langue n'est qu'une coquille vide. Le poète Valletti ramasse ces coquillages ; son jeu à lui est de les peindre. Et, naïvement, il trace, avec un petit pinceau à un poil, l'image d'un phare naïf dans la nuit, un phare pour tenter de dissiper les dangers obscurs qui nous guettent tous.

Valletti aime la vie dans ce qu'elle a de mystérieusement naïf et de nécessairement factice.

Y a bien que pour mourir que l'expérience sert à rien.

Devant la mort, à la fin, il ne reste que le bruit des vagues et le silence des hommes...

Suzy Il ne veut que le bruit de la jetée l'entoure !

L’ingénieur C'est bien... Je me tairai, alors...

 

Notre avis :

Une très belle pièce avec des comédiens de haut vol, comme Alain FROMAGER, Jean-PauL WENZEL, Jean-Claude DURAND, Olivier ACHARD qui joue le rôle de LEOPOLD, et bien d’autres qui dégagent une forte présence sur scène.

 

Sans compter que les textes écrits par l’auteur marseillais Serge VALLETTI sont pleins de poésie, d’expressions saugrenues et de dérision.

« IL N Y A BIEN QUE DANS LA MORT QUE L EXPERIENCE NE SERT A RIEN », dixit Serge VALLETTI, qui aime les mots et il ne se prive pas de les mettre à toutes les sauces, en les tordant dans tous les sens pour faire passer des messages et donner un sens à cette histoire. Tout s’enchaîne, tout s’imbrique sans fausses notes. Cela nous entraîne pour notre plus grand plaisir, dans une jubilation contemplative. Il réussit là, un coup de maître, je devrais dire un tour de magie comme celui auquel on assiste dans la dernière scène, et qui arrive à nous faire oublier notre dure journée de travail, sans regrets.

A noter que cette pièce a tourné en Amérique du Sud et a eu un énorme succès sous le titre « EL SOL SE LEVANDO LEOPOLDO ».

Ratiba TAYARI

 

Spectacle du vendredi 16 au samedi 24 janvier 2009 au Théâtre du Gymnase à Marseille (création)

Tournée :
Limoges au Théâtre de l'Union CDN le 27 janvier
Annecy à Bonlieu - S.N. les 29 et 30 janvier
La Rochelle à la Coursive les 3 et 4 février
Angoulême au Théâtre - S.N. les 5 et 6 février
Morlaix au Théâtre Pays de Morlaix le 8 février
Le Havre au Le Volcan les 10 et 11 février
Bourges à la Maison de la Culture les 12 et 13 février
Bruxelles au Théâtre Varia du 17 au 21 février
Lyon au Théâtre des Célestins du 24 février au 1er mars
Pont-à-Mousson à l’Espace Montrichard le 4 mars
Metz à l’Opéra-Théâtre les 6 et 7 mars
Mulhouse à La Filature - S.N. le 10 mars
Reims à la Comédie (CDN) du 12 au 14 mars
Paris au Théâtre de la Ville du 18 mars au 4 avril
Tours au Nouvel Olympia du 14 au 18 avril
Meylan à l’Hexagone - S.N. les 24 et 25 avril
Chambéry à l’Espace Malraux les 28 et 29 avril


COPRODUCTION
Théâtre de la Ville - Paris
Théâtre du Gymnase – Marseille
Théâtre des Célestins – Lyon
La Compagnie Boomerang
En partenariat avec le Théâtre de L’Union – CDN du Limousin
Avec le soutien du Théâtre National de la Colline

La Compagnie Boomerang est subventionnée par Le Conseil Régional de Lorraine, Le Ministère de La Culture – DRAC Lorraine, Le Conseil Général de Moselle, la Ville de Metz.

Représentations :
Du vendredi 16 au samedi 24 janvier 2009 à 20H30
sauf mercredi à 19H00
[Relâche dimanche et lundi]

 

Théâtre du Gymnase : 4, Rue du Théâtre Français - 13001 Marseille

Prix des places :
Tarif de 8 à 34 €

Réservations :
0 820 000 422
 

Recherche Google

Publicité