Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

EDOUARD BAER

Index de l'article
EDOUARD BAER
Sa filmographie
Toutes les pages
Edouard BaerActeur, réalisateur, producteur, scénariste

Né le 1 décembre 1966 à Paris, Edouard Baer est le fils d'un père grand résistant et accessoirement à l'origine de la construction du Forum des Halles. Il voit son enfance baignée dans un environnement très “people”, sa famille fréquentant entre autres Jean d'Ormesson et Louis Malle. Il est le frère du chanteur Julien Baer et de l'écrivain Pauline Baer.
Edouard Baer
Il s'inscrit à 18 ans au cours Florent, où il sera l'élève de l'actrice et metteuse en scène Isabelle Nanty. Il écrit pour vivre des articles sur la vie nocturne parisienne dans les magazines "Globe" et "Femme". Il est un mondain, un fêtard, un membre illustre de la jet-set parisienne. Il fait la rencontre d'Ariel Wizman en 1987 lors d'une soirée tzigane, ils sont les seuls à danser accroupis à la russe ! Leur intérêt commun pour la déconne et les fêtes les rassemble.

Ensemble, ils commencent à animer, en 1992, l'émission "La grosse boule", diffusée sur Radio Nova, et se créent rapidement une réputation de provocateurs impertinents et audacieux. Alain de Greef les remarque, et leur fait intégrer les équipes du groupe Canal. Il travaille pour la télévision dès 1993 avec Canal Jimmy puis Canal+ dans "C'est pas le 20 h" puis dans une émission de fiction mensuelle « À la rencontre de divers aspects du monde contemporain ayant pour point commun leur illustration sur support visuel ».

Après une brouille passagère entre les deux compères, il commence une carrière solo. Il reste néanmoins sur Canal pour son célèbre "Comité de visionnage", fourre-tout halluciné de trois minutes à la fin de "Nulle part ailleurs".
Edouard Baer
Il entame une carrière de comédien en pointillés, qui démarre dans "La folie douce", de son pote Frédéric Jardin, et trouve son point d'orgue avec un rôle d'amant honteusement dragué puis éconduit par Sandrine Kiberlain dans "Rien sur Robert". Il atteint sa maturité d'acteur en 2001 avec "Betty Fisher et autres histoires" de Claude Miller et "Dieu est grand, je suis toute petite" aux côtés d'Audrey Tautou.

Il est l'assistant de l'architecte Djamel Debouzze dans le film d'Alain Chabat "Astérix et Obélix mission Cléopâtre". Il se retrouve devant la caméra de son ancien professeur Isabelle Nanty dans "le bison". Il reçoit le Molière pour la pièce "Cravate club", qui sera adaptée au cinéma en 2002, assoit encore sa popularité.
Edouard Baer
Il présente la cérémonie des césars. Il réalise, avec "La Bostella", son premier film, dont il tient également le rôle principal. Ça parle d'un animateur d'émissions comiques en manque d'inspiration. Pour son second film, "Akoibon" en 2005, véritable hommage à son idole Jean Rochefort. Ces deux films ne sont pas des succès commerciaux. Il est le partenaire d'Emmanuelle Béart dans "A boire"

En 2004, il triomphe dans la comédie "Mensonges et trahisons" de Laurent Tirard, ancien journaliste de Studio Magazin. En 2005, il est aux côtés de Monica Belluci, Bernard Campan et Gérard Depardieu dans "Combien du m’aimes ?" de Bertrand Blier. En 2006, il partage l'affiche des prestigieuses "Brigades du Tigre" aux côtés de Clovis Cornillac et Olivier Gourmet. Il participe au biopic sur la vie romancée de la vie de l'écrivain "Molière", où il campe un Dorante fourbe à souhait, face à Romain Duris et Fabrice Luchini de Laurent Tirard.
Il interprète des films plus sérieux tel que "Je pense à vous" de Pascal Bonitzer, et "La Fille coupée en deux" de Claude Chabrol. En 2008 il participe à la tragi-comédie policière de Samuel Benchetrit, "J'ai toujours rêvé d'être un gangster", et fait un tour de "Passe-passe" avec Nathalie Baye de Tonie Marshall. Il est le maitre de cérémonie du 61ème festival international du film de Cannes.
 
En 2009, il participe à "Rendez-vous en terre inconnue". Le 2 août 2010 sa pièce de théâtre "Miam Miam", est diffusée en direct sur France 2, dans le cadre du festival de Ramatuelle. La même année, il chante en duo sur "Le Miroir" de l'album de Babet, "Piano Monstre". En 2010 il se concentre sur le théâtre.
Edouard Baer
En 2012, il est choisi pour succéder à Christian Clavier et Clovis Cornillac dans le rôle de "Astérix". Laurent Tirard le choisit pour le quatrième opus de la franchise "Astérix et Obélix Au service de sa Majesté". Le film ne parvient cependant pas à convaincre vraiment la critique et le public, ce qui déçoit quelque peu l'acteur
.
En 2013, il forme, avec Alain Chabat, Lucien Jean-Baptiste et Philippe Duquesne le quatuor central de "Turf", de Fabien Onteniente, et d'une autre comédie de bande, "Les Invincibles", de Frédéric Berthe, avec cette fois Gérard Depardieu et Virginie Efira. Il se distingue surtout sur les planches, avec des pièces qu'il écrit, réalise et interprète, entouré de sa troupe, depuis 2006.

En 2014, il crée ainsi "La Porte à côté", de Fabrice Roger-Lacan avec Emmanuelle Devos, mis en scène par Bernard Murat au Théâtre Edouard VII. Il accepte également de redevenir maitre de cérémonie des Césars il avait déjà animé l'évènement en 2001 et 2002, lors de sa révélation en tant qu'acteur de théâtre et de cinéma.

En 2015, il donne la réplique à Sandrine Kiberlain pour la comédie dramatique "Encore heureux" de Benoît Graffin, tout en préparant son quatrième film en tant que scénariste/réalisateur la comédie "Ouvert la nuit", qui sort début 2017. L'acteur y dirige notamment Audrey Tautou et Sabrina Ouazani.

Au début du mois d'octobre 2016, il reprend la matinale de Radio Nova. Il repart pour une deuxième saison à l'antenne de la radio parisienne en septembre 2017. En Mai 2018, il est le maitre cérémonie du 71ème Festival International du Film de Cannes.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Photos: Thierry Vaslot (AC.R.)
 
 
 
 
 

 



 

Recherche Google

Publicité